Texte pris sur ce site : http://www.purepeople.com

photo_1247842620260_1_0_w350

C'est un Richard Bohringer en grande forme qui parlait ce matin, avec Michel Drucker, au micro d'Europe 1. Pendant une heure et demie, l'acteur s'est livré sans concession et a même parlé de sa maladie, certes un peu poussé par le journaliste.

Quand Michel Drucker lui demande comment il se porte, Richard Bohringer lui répond pêle-mêle : "Ma santé est ascendante, ça va de mieux en mieux. J'ai choppé un truc assez grave, mortel même, qui déglingue pas que la partie touchée..." Puis Michel Drucker insiste pour mettre un nom sur ce mal. "Une forme d'hépatite C. La plus chiante..." Mais Richard se veut confiant et rassurant : "On en guérit. Il faut s'armer, il faut être costaud faut être aimé car il y a des dérives mentales." C'est alors qu'il explique qu'en amont, cette maladie a des effets sur les personnes avant même qu'elles ne soient au courant d'en être atteintes. Aussi, Richard ne se rendait pas compte de ce qui lui arrivait, pourquoi il devenait de plus en plus ombrageux et de plus en plus soupe-au-lait, ce qu'il admet être deux de ses traits de caractère depuis toujours.

Le comédien de 67 ans, qui ne fait plus de cinéma ni de télé ces derniers temps, avoue que son hépatite se soigne grâce à des piqûres d'Interféron et des comprimés de Ribavirine.

Celui qui avait remarqué qu'il n'avait reçu aucun soutien alors qu'il était au plus mal, recommande aux femmes et aux hommes qui l'écoutent et qui sont atteints de ce mal, comme lui, de se soigner.

Puis il évoque sa princesse, sa fille Romane - qui vient de le faire grand-père d'une petite Rose - qui jouera et mettra en scène sa pièce de théâtre Zorglub, pièce qu'il a écrite à l'âge de 22 ans.

Il s'explique, si fier, quant à ce choix : "C'est sûrement une ruse pour pouvoir passer quelques semaines avec elle". N'oublions pas que Richard n'est pas un papa comme les autres. Il a élevé seul sa fille pour qui il était un papa et une maman à la fois : un "Paman" (la mère de Romane est partie quand elle était encore toute petite, ndlr).

Richard Bohringer, 67 ans, a été hospitalisé ce jeudi près de l’Ayguade (commune de Hyères, Var), où il vit actuellement avec son épouse.

Mercredi soir, cette dernière l’avait déclaré disparu auprès des autorités, ne le voyant pas revenir d’une promenade en solitaire.

Le comédien a été retrouvé, errant dans un petit port privé où il aurait passé la nuit, nauséeux et dans un état d'extrême fatigue. Admis dans un établissement hospitalier varois pour déshydratation, l’acteur (Diva, Subway, Le grand chemin) réalisateur et écrivain français, qui est atteint d'une hépathite C, a subi une batterie d’examens médicaux, mais ses jours ne sont plus en danger.

 

Richard Bohringer en a vu d'autres, mais il doit pourtant garder la chambre à l'hôpital où il a été admis après avoir s'être volatilisé une nuit entière. Une disparition qui avait engendré un important dispositif de recherches.

73632_richard_bohringer_637x0_1

                                                                       

Richard Bohringer a fait très peur à sa famille, mais aussi à bien des Français, après avoir été au centre d'un épisode rocambolesque à la hauteur de son personnage. Il avait en effet disparu toute une nuit avant d'être retrouvé dans un état de déshydratation tel qu'il avait nécessité son transport aux urgences.


Ce matin, le quotidien régional Nice Matin donnait des nouvelles de l'auteur de C'Est Beau Une Ville La Nuit. Il est encore à l'hôpital, celui d'Hyères, plus exactement. Et, selon les rares éléments qui filtraient ce samedi quant à l'évolution de son cas, son état de santé s'améliorerait.


D'ailleurs, son épouse et sa fille Romane Bohringer lui ont rendu visite, selon Nice Matin qui revient sur les circonstances de la mésaventure. Richard Bohringer avait fait une chute dans ce que l'on appelle un canier, c'est-à-dire un lieu où l'on trouve des roseaux, situé aux abords de l'Ayguade, commune du Var où Richard Bohringer possède une maison.


Ce n'est qu'au lendemain de sa disparition, signalée par ses proches, que Richard Bohringer, sous traitement car très malade, avait été retrouvé au terme d'un ratissage en règle du secteur où, selon le journal régional pas moins de soixante hôtels, campings, bars et restaurants ont reçu en vain la visite des des policiers. Richard Bohringer avait en fin de compte été découvert fortuitement par un promeneur. Aucun élément, en revanche, sur la date de sortie envisagée pour l'artiste, si tant est que ce soit à l'ordre du jour.

199033_richard_bohringer_156x133_2