LYON - La police a retrouvé près de Lyon la majeure partie des 11,6 millions d'euros dérobés jeudi dernier dans un fourgon blindé, annonce Xavier Richaud, procureur de la République de Lyon.

     

La police aurait retrouvé près de Lyon une partie des 11 millions d'euros dérobés jeudi dernier dans un fourgon blindé, rapporte lundi Le Progrès sur son site internet. (Reuters/Russell Boyce)

La police aurait retrouvé près de Lyon une partie des 11 millions d'euros dérobés jeudi dernier dans un fourgon blindé, rapporte lundi Le Progrès sur son site internet. (Reuters/Russell Boyce)

Les enquêteurs ont récupéré samedi matin 9,5 millions qui étaient dissimulés dans un box d'un immeuble à Lyon, à proximité de l'endroit où le fourgon avait été abandonné vide jeudi à la mi-journée.

Les enquêteurs sont toujours à la recherche de Tony Musulin, 39 ans, le convoyeur soupçonné d'avoir volé le butin dans le fourgon blindé de la société Loomis.

Tony Musulin aurait pris la fuite avec deux millions. Le box où a été retrouvée la majeure partie de l'argent avait été loué jusqu'en décembre, "ce qui laisse penser qu'il voulait revenir chercher le reste", a indiqué le procureur.

Selon Claude Gatto, directeur interrégional de la PJ, l'hypothèse d'une complicité est exclue pour l'instant et le convoyeur semble avoir agi seul.

A ce stade, la police ne dispose d'aucun élément permettant de localiser Tont Musulin "ni en France, ni à l'étranger".

Une des hypothèses est que le convoyeur, qui a des origines serbo-croates, a quitté le territoire français pour se réfugier dans un pays d'Europe de l'Est.