LES BLAIREAUX : La chanson des branleurs

mfwaz07_2

 
 

A l’heure de faire le bilan
De mes années folle
De ma carrière de don juan
D’amant bénévole
A l’âge où ma concubine
Peut témoigner de la chance
De disposer d’une machine
Au faites de sa puissance

A l’âge où mes voisins me prêtent
Une vie rangée de patachon, brave et honnête
J’avoue que parfois quand je m’embête
Je me paluche comme un ado dans sa chambrette

Qui y’a-t-il de plus courtois
Quand l’désir vous pince
Que de laisser votre moi
Tirer au chevet d’un prince
Et d’fuir le lit conjugal
Pour un tête-à-queue solitaire
Qu’est-ce que t’as, une p’tite fringale
J’vais voir dans l’frigidaire

Aux r’pas d’famille quand s’a rouspète
C’est pas com’ça garçon qu’tu va payer nos retraites
Je fais valoir qu’dans mes chaussettes
J’ai d’quoi repeupler la France en bébé-éprouvette

Y’a des types qui s’mordent les doigts
D’avoir été volage
Faute de s’en être servi comme moi
Pour sauver leurs ménages
Tu ne commettras point l’adultère
Même quand viendra la routine
Mais si j’en peux plus mon père
Bon va pour la mimine

Quand j’vais sur Ursula point net
Ou que j’exhume de mon passé une ex conquête
La honte une fois qu’la chose est faite
Est moins dure à gérer qu’une amante indiscrète

Vous aurez compris sinon
Pour moi, le pire des supplices
Serait de finir homme-tronc
Planté dans un hospice
J’veux bien qu’on m’essuie l’derrière
Après un bon plat d’raclette
Mais pas question qu’on s’ingère
Dans mes p’tites amourettes

Même aux commandes de mon squelette
Du font d’mon trou, je chant’rai encore à tue-tête
Ce dicton qui veut qu’la branlette
C’est faire l’amour avec celle qu’on aime en cachette
…. C’est faire l’amour avec celle qu’on aime en cachette

LES BLAIREAUX