Photo : ARTICLE DE LA VOIX DU NORD EDITION DE VALENCIENNES :
Florian a déjà recueilli plus de 5000 «j’aime» sur sa page Facebook
PUBLIÉ LE 01/02/2014
Par Marie Bourey
Réagir Share on rss
Le journal du jour à partir de 0.79 €
« Tous les Valenciennois ici ». À lui seul, le titre de la page résume la volonté de Florian Bigotte. Et le challenge semble plus que réussi pour celui qui est arrivé à Valenciennes il y a sept ans. En quelques mois, il a réussi à rassembler plus de 5000 mentions « j’aime » sur sa page. Bien au-delà de ses espérances.
« Lorsque je suis arrivé, je ne connaissais pas vraiment Valenciennes et je me suis rendu compte qu’il n’y avait aucun site qui recensait les informations ou événements valenciennois. Ce n’est que sept ans plus tard que j’ai décidé de créer cette page. J‘ai toujours pensé qu’il n’y avait pas de sorties dans le coin, mais je me suis aperçu qu’il y en avait énormément, mais qu’il n’y avait simplement pas de communication », explique le salarié de PSA.
Cet amateur d’informatique s’est alors lancé. Il a créé la page en juin 2013, mais a commencé à la faire vivre en octobre. « Je ne pensais pas qu’on atteindrait 5 000 fans. La raison ? J’imagine qu’on travaille bien ! Les gens nous envoient des événements dont ils sont témoins, les commerçants jouent également le jeu, ce qui nous permet de faire gagner des lots », raconte Florian.
Devant cette ferveur, le jeune homme de 28 ans s’est entouré d’un modérateur pour faire vivre sa page. Il faut dire qu’il admet y consacrer quelque six heures par jour. Ce coup de main lui est donc précieux, d’autant qu’il a su s’entourer d’un certain Antoine Lukasweski, bien connu sur la glace valenciennoise notamment. « J’avais dit qu’à 4 000 fans, je prendrais quelqu’un. C’est ce que j’ai fait. »
Devant ce succès, Florian Bigotte garde les pieds sur terre. « Le but n’est pas de devenir une association ou une machine de guerre. Je préfère notre liberté actuelle. » Pour autant, il a dans un coin de la tête quelques projets, à commencer par la création d’un site Internet « qui permet plus de fonctionnalités qu’une page Facebook », explique-t-il.
Autre idée : « une visite guidée de Valenciennes entre les bâtiments et les commerçants de la ville qu’on pourrait ne pas connaître », ou encore l’organisation d’un shooting photo avec les fans de la page au Divine bar, « l’un de nos premiers partenaires », le tout réalisé par des photographes, eux aussi membres du groupe « Tous les Valenciennois ici ».
Un échange de bons procédés pour Florian, originaire de l’Avesnois qui met un point d’honneur sur la neutralité des publications qui apparaissent sur sa page. « Le but, c’est de rassembler et de partager l’actualité. On souhaite que l’information reste propre afin de conserver notre crédibilité vis-à-vis des gens. »
Car c’est avant tout le contact avec ces gens eux qui plaît à Florian. « Je ne cherche pas la popularité, mon nom apparaît peu sur la page », conclut-il, ravi d’en « apprendre tous les jours » sur cette ville qu’il a adopté. Et inversement.
Sa page Facebook : https://www.facebook.com/TousLesValenciennoisIci
ARTICLE DE LA VOIX DU NORD EDITION DE VALENCIENNES :

Florian a déjà recueilli plus de 5000 «j’aime» sur sa page Facebook
PUBLIÉ LE 01/02/2014
Par Marie Bourey
Réagir Share on rss
Le journal du jour à partir de 0.79 €
« Tous les Valenciennois ici ». À lui seul, le titre de la page résume la volonté de Florian Bigotte. Et le challenge semble plus que réussi pour celui qui est arrivé à Valenciennes il y a sept ans. En quelques mois, il a réussi à rassembler plus de 5000 mentions « j’aime » sur sa page. Bien au-delà de ses espérances.

« Lorsque je suis arrivé, je ne connaissais pas vraiment Valenciennes et je me suis rendu compte qu’il n’y avait aucun site qui recensait les informations ou événements valenciennois
. Ce n’est que sept ans plus tard que j’ai décidé de créer cette page. J‘ai toujours pensé qu’il n’y avait pas de sorties dans le coin, mais je me suis aperçu qu’il y en avait énormément, mais qu’il n’y avait simplement pas de communication », explique le salarié de PSA.
Cet amateur d’informatique s’est alors lancé. Il a créé la page en juin 2013, mais a commencé à la faire vivre en octobre. « Je ne pensais pas qu’on atteindrait 5 000 fans. La raison ? J’imagine qu’on travaille bien ! Les gens nous envoient des événements dont ils sont témoins, les commerçants jouent également le jeu, ce qui nous permet de faire gagner des lots », raconte Florian.
Devant cette ferveur, le jeune homme de 28 ans s’est entouré d’un 
modérateur pour faire vivre sa page. Il faut dire qu’il admet y consacrer quelque six heures par jour. Ce coup de main lui est donc précieux, d’autant qu’il a su s’entourer d’un certain Antoine Lukasweski, bien connu sur la glace valenciennoise notamment. « J’avais dit qu’à 4 000 fans, je prendrais quelqu’un. C’est ce que j’ai fait. »
Devant ce succès, Florian Bigotte garde les pieds sur terre. « Le but n’est pas de devenir une association ou une machine de guerre. Je préfère notre liberté actuelle. » Pour autant, il a dans un coin de la tête quelques projets, à commencer par la création d’un site Internet « qui permet plus de fonctionnalités qu’une page Facebook », explique-t-il.
Autre idée : « une visite guidée de Valenciennes entre les bâtiments et les commerçants de la ville qu’on pourrait ne pas connaître », ou encore l’organisation d’un shooting photo avec les fans de la page au Divine bar, « l’un de nos premiers partenaires », le tout réalisé par des photographes
, eux aussi membres du groupe « Tous les Valenciennois ici ».
Un échange de bons procédés pour Florian, originaire de l’Avesnois qui met un point d’honneur sur la neutralité des publications qui apparaissent sur sa page. « Le but, c’est de rassembler et de partager l’actualité. On souhaite que l’information reste propre afin de conserver notre crédibilité vis-à-vis des gens. »
Car c’est avant tout le contact avec ces gens eux qui plaît à Florian. « Je ne cherche pas la popularité, mon nom apparaît peu sur la page », conclut-il, ravi d’en « apprendre tous les jours » sur cette ville qu’il a adopté. Et inversement.
Sa page Facebook : https://www.facebook.com/TousLesValenciennoisIci