dimanche 13 juin 2010

LA RECETTE DE L'AMOUR FOU

Dans un boudoir introduisez un cœur bien tendreSur canapé laissez s'asseoir et se détendreVersez une larme de portoEt puis mettez-vous au pianoJouez ChopinAvec dédainÉgrenez vos accordsEt s'il s'endortAlors là, jetez-le dehors Le second soir faites revenir ce cœur bien tendreFaites mijoter trois bons quarts d'heure à vous attendreEt s'il n'est pas encore partiSoyez-en sûr c'est qu'il est cuitSans vous trahirLaissez frémirFaites attendre encoreEt s'il s'endortAlors là, jetez-le dehors Le lendemain il ne tient qu'à vous d'être... [Lire la suite]
Posté par Kalinka à 16:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 11 juin 2010

ULTRA MODERNE SOLITUDE

Ça se passe boulevard Haussman à cinq heures Elle sent venir une larme de son coeur D'un revers de la main elle efface Des fois on sait pas bien ce qui se passe Pourquoi ces rivières Soudain sur les joues qui coulent Dans la fourmilière C'est l'Ultra Moderne Solitude Ça se passe a Manhattan dans un coeur Il sent monter une vague des profondeurs Pourtant j'ai des amis sans bye-bye Du soleil un amour du travail Pourquoi ces rivières Soudain sur les joues qui coulent Dans la fourmilière C'est l'Ultra Moderne Solitude Ça se passe... [Lire la suite]
Posté par Kalinka à 00:38 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 6 juin 2010

FEMMES MÛRES DE MARCEL ET SON ORCHESTRE

Marcel et son Orchestre LIVE @ AlloMusic (Allez, un p'tit sourire) Il y a longtemps longtemps Que t'es tombée de l'arbre, femme mûre Y'a même une paire d'années Que t'as croqué la pomme, femme mûre Parce que t'as simplement Le courage d'être toi, J'aime ton nez, tes dix doigts Et tes poils sous les bras Un kilo superflu Tu bois pas la ciguë, femme mûre Un peu de cellulite C'est pas la méningite J'aime tes robes à volants Ton super déhanchement {Refrain:} Comment comment comment comment tu fais Pour me rendre dingue dingue dingue... [Lire la suite]
Posté par Kalinka à 00:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 24 mai 2010

T'ES BEAU, TU SAIS

T'es beau, tu sais Et ça s'entend lorsque tu passes. T'es beau, c'est vrai. J'en suis plus belle quand tu m'embrasses. Je te dessine du bout du doigt : Ton front, tes yeux, tes yeux, ta bouche. Comment veux-tu dessiner ça ? La main me tremble quand j'y touche... T'es beau, mon grand, Et moi, vois-tu, je suis si petite. T'es beau tout le temps Que ça me grandit quand j'en profite. Reste là, ne bouge pas. Laisse-moi t'imaginer. T'as l'air d'être l'été, Celui qui pleut jamais. Reste là, bouge pas. Laisse-moi quand même t'aimer. Je ne... [Lire la suite]
Posté par Kalinka à 20:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 11 mai 2010

PUTAIN QU'ELLE EST BELLE

BELLE CHANSON D'AMOUR NON ? Étendue sans couverture Juste un drap sur une cuisse La main sur sa fourrure Aux lèvres un sourire de Miss Je l'aime à en crever ! Mon futal va craquer ! Oh ! Oh ! Bras relevés sur les cheveux Une peau blanche sous l'aisselle Un peu de bleu sous les yeux Du rouge au bout des mamelles Le jour dans ses rangeots Elle arpente Montmartre Un tatouage sur la joue Où y'a Jésus en croix Sur son bomber en loque Y'a marqué j'ai tout vu Elle demande des clopes Ou bien un coup à boire Elle refuse pas de câlins... [Lire la suite]
Posté par Kalinka à 11:12 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 7 mai 2010

DIEN-BIEN-PHU

Dien bien phu(Ca s'est passé le 7 mai 1954) PLUS JAMAIS CA Ils attendaient dans la cuvette Le tout dernier assaut des Viets. Dans la boue, ils creusaient leurs trous. Dien-Bien-Phu. Depuis des mois dans la bataille, Sous un orage gris de feraille, Ils pensaient qu’ils tiendraient le coup. Dien-Bien-Phu. Le PC Gabrielle Est tombé ce matin, Isabelle tient encore, On se bat au corps à corps. Près du commandement, des gosses de dix-huit ans Pour la France, tombent en chantant : Contre les Viets, contre l’ennemi, Partout où le... [Lire la suite]
Posté par Kalinka à 22:24 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 5 mai 2010

IL ME DIT QUE JE SUIS BELLE

Patricia-Il-me-dit-que-je-suis-belle Et quand le temps se lasse De n'être que tué Plus une seconde ne passe, Dans les vies d'uniformité Quand de peine en méfiance, De larmes en plus jamais Puis de dépit en défiance On apprend à se résigner Viennent les heures sombres Ou tout peut enfin s'allumer Ou quand les vies ne sont plus qu'ombres Restent nos rêves à inventer Il me dit que je suis belle Et qu'il n'attendait que moi Il me dit que je suis celle Juste faite pour ses bras Il parle comme on caresse De mots qui n'existent pas De... [Lire la suite]
Posté par Kalinka à 10:07 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 17 avril 2010

IL Y A

Vanessa Paradis - Il Y A l y a là la peinture Des oiseaux, l'envergure Qui luttent contre le vent Il y a là les bordures Les distances, ton allure Quand tu marches juste devant Il y a là les fissures Fermées les serrures Comme envolés les cerfs-volants Il y a là la littérature Le manque d'élan L'inertie, le mouvement Parfois on regarde les choses Telles qu'elles sont En se demandant pourquoi Parfois, on les regarde Telles qu'elles pourraient être En se disant pourquoi pas Il y a lalala Si l'on prenait le temps Si l'on prenait le... [Lire la suite]
Posté par Kalinka à 19:06 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 13 avril 2010

EN COURANT

En Courant En courant, après le bonheur, Après le soleil, après le vent d'ailleurs, Tu vas casser ton cœur, En courant. En courant, autour de la terre, De plus en plus haut et par dessus la mer, Tu ne vois plus l'eau claire, Du courant. Tu as perdu l'envie de rire, Tu ne sais même plus comment t'endormir, Tu voudrais que les arbres soient toujours verts Et refaire un autre univers, mais à l'envers. En courant, sans savoir pourquoi Comme un oiseau fou, après je ne sais quoi Tu ne vois même pas Que je t'attends Je t'en supplie,... [Lire la suite]
Posté par Kalinka à 18:44 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 3 avril 2010

QUE SERAI-JE SANS TOI

Jean ferrat-que serais-je sans toi Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre.Que serais-je sans toi qu'un coeur au bois dormant.Que cette heure arrêtée au cadran de la montre.Que serais-je sans toi que ce balbutiement. J'ai tout appris de toi sur les choses humaines.   Et j'ai vu désormais le monde à ta façon.   J'ai tout appris de toi comme on boit aux fontaines   Comme on lit dans le ciel les étoiles lointaines.   Comme au passant qui chante, on reprend sa chanson. J'ai tout appris de toi jusqu'au sens... [Lire la suite]
Posté par Kalinka à 20:18 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,