jeudi 12 février 2009

MAINS

Ce ne sont pas des mains d'altesse, De beau prélat quelque peu saint, Pourtant une délicatesse Y laisse son galbe succinct. Ce ne sont pas des mains d'artiste, De poète proprement dit, Mais quelque chose comme triste En fait comme un groupe en petit ; Car les mains ont leur caractère, C'est tout un monde en mouvement Où le pouce et l'auriculaire Donnent les pôles de l'aimant Les météores de la tête Comme les tempêtes du cœur, Tout s'y répète et s'y reflète Par un don logique et vainqueur. Ce ne sont pas non plus les palmes... [Lire la suite]
Posté par Kalinka à 00:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 9 février 2009

ADIEU TRISTESSE

Adieu tristesse Bonjour tristesse Tu es inscrite dans les lignes du plafond Tu es inscrite dans les yeux que j’aime Tu n’es pas tout à fait la misère Car les lèvres les plus pauvres te dénoncent Par un sourire Bonjour tristesse Amour des corps aimables Puissance de l’amour Dont l’amabilité surgit Comme un monstre sans corps Tête désappointée Tristesse beau visa. Paul ELUARD  
Posté par Kalinka à 00:27 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 28 novembre 2008

IL PLEURE DANS MON COEUR

Il pleure dans mon coeur Comme il pleut sur la ville ; Quelle est cette langueur Qui pénètre mon coeur ? Ô bruit doux de la pluie Par terre et sur les toits ! Pour un coeur qui s'ennuie, Ô le chant de la pluie ! Il pleure sans raison Dans ce coeur qui s'écoeure. Quoi ! nulle trahison ?... Ce deuil est sans raison. C'est bien la pire peine De ne savoir pourquoi Sans amour et sans haine Mon coeur a tant de peine ! Paul VERLAINE
Posté par Kalinka à 12:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 17 novembre 2008

BOUTADE

Pour finir cette semaine chtimie voila un poème de Jules MOUSSERON en patois picard. Je l'ai trouvé sur ce site : http://cafougnette.canalblog.com In v'not d' trouver l' veine à' l' bowette. Zeph Cafougnette i l'exploitot. R'serré, l' carbon étot fin raite: In tapant d'dins, l' pic erbinot. El porion d' coupe, un vieux brave homme, Avot fait l' prix d' veine au hasard, In arringeant li-même el somme Quand v'not l' quinzaine, un peu pus tard. L' porion, un jour, arrive à l' taille, Faisant s' tourné, comm' tous les jours. Not... [Lire la suite]
Posté par Kalinka à 10:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 16 juillet 2008

DEMAIN DES L'AUBE

      Léopoldine HUGO   Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne, Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends. J'irai par la forêt, j'irai par la montagne. Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps. Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées, Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit, Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées, Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit. Je ne regarderai ni l'or du soir qui tombe, Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur, Et... [Lire la suite]
Posté par Kalinka à 01:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 21 juin 2008

TEXTE DE PORTIA NELSON

I Je marche le long d’une rue Il y a un grand trou dans le trottoir Je tombe dedans Je suis perdu… Je ne sais pas quoi faire Ce n’est pas ma faute Ça prend une éternité pour en sortir   II Je déambule le long de la même rue Il y a un grand trou dans le trottoir Je fais semblant de ne pas le voir Je tombe dedans encore une fois Je ne peux pas croire que je me retrouve dans le même pétrin Mais ce n’est pas ma faute Ça me prend encore un bon moment avant de m’en sortir   III Je redescends la même rue Il y a... [Lire la suite]
Posté par Kalinka à 12:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 26 mars 2008

GUEULES NOIRES

Gueules Noires (Roland St Yves - Chistian Chaussy)  La Lune n’est pas encore couchée, Mais lève toi mon ami Le coq n’a pas encore chanté, Il faut aller gagner ta vie Embrasse ta compagne endormie, Fait une caresse à ton chien Borde le lit à tes petits, C’est peut-être ton dernier matin Tu n’y penses pas, c’est bien normal Tu as perdu l’goût du sentiment Va trimer comme un animal C’est aux enfers que tu descends   Et pendant ce temps là tout la haut Le soleil inonde les clairières Le vent du Nord secoue la bruyère... [Lire la suite]
Posté par Kalinka à 12:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,