François Nourissier est décédé à l'âge de 83 ans. Sipa

François Nourissier est décédé à l'âge de 83 ans.

Il était  un critique redouté et l'auteur d'une oeuvre d'inspiration autobiographique dominée par la haine de soi. Surnommé "l'éminence grise", "le parrain" ou "le mandarin" des lettres, ce faiseur et défaiseur de carrières a été conseiller littéraire de Grasset pendant près de 40 ans (1958-1996). Il était juré depuis 1977 de l'Académie Goncourt dont il a été secrétaire général (1983-1996), puis président (1996-2002). En janvier 2008, il avait démissionné de l'Académie pour raisons de santé.

Critique littéraire, notamment au Point et au Figaro Magazine, il a écrit de nombreux romans, essais et chroniques comme "Une histoire française" (1966, grand prix du roman de l'Académie française), "Le maître de maison" (1968), "La crève" (1970, prix Femina), "Lettre ouverte à Jacques Chirac" (1977), "Le musée de l'homme" (1978), "Mauvais genre" (1994)...

La maladie de PARKINSON qui l'affectait depuis 1995 et qu'il appelait "Miss P" était devenue sur le tard le personnage récurrent de son oeuvre.